Incompatible avec la fonction d’échevin… c’est ainsi que Gilles Foret, échevin MR liégeois, envisage la fonction de président de la section MR de Liège-Ville. Depuis deux mandatures déjà, le libéral assume en effet cette fonction mais, depuis sa première élection, bien des choses ont changé. Entre-temps, il fut député et depuis 2018, il occupe donc le poste d’échevin de la Mobilité à Liège. En outre, la crise sanitaire aura eu pour effet de prolonger son mandat de président. Il est temps de passer la main estime-t-il. "En effet, j’ai toujours dit que les fonctions d’échevin et de président de section étaient incompatibles car le président doit être celui qui organise les débats en interne, de manière sereine, celui qui fait le lien entre les militants et les mandataires. Et après deux mandats, je souhaite passer la main, tout est restant impliqué bien sûr". Pas de regret donc pour Gilles Foret qui se dit satisfait du travail accompli. "C’est un travail d’équipe et je suis content de voir que durant mes mandats, le MR est revenu au pouvoir à Liège après 36 ans d’opposition. J’ai aussi le sentiment que nous évoluons dans un climat plus apaisé que par le passé, ce qui permet de concentrer notre énergie sur notre travail, en phase avec nos idéaux. Cette manière de fonctionner me ressemble bien". Quant à savoir qui il verrait bien lui succéder, Gilles Foret reste discret... "je préfère ne pas donner de nom au risque d’influencer les militants".