Une seule entrée par la rue Jean Jaurès et un sens de circulation est instauré.

Ce samedi matin, c'est au tour du marché de Grâce-Hollogne de faire son retour sur la place du Pérou. Dans des conditions très particulières, bien sûr, conformément aux impositions fixées dans le cadre du déconfinement progressif. Ainsi, afin de respecter la limitation à 50 marchands, seuls les abonnés y seront accueillis. "C'est-à-dire ceux qui viennent chaque semaine. Ce qui représente 36 échoppes et il y aura un peu de tout", précise Maurice Mottard, bourgmestre de Grâce-Hollogne. "Parmi les occasionnels, il y a notamment de l'alimentaire à consommer sur place or, on ne peut ni boire ni manger sur le marché, ni même proposer des dégustations".

Concrètement, l'accès au marché se fera par une seule entrée, rue Jean Jaurès (à côté du monument), alors qu'il y en a au moins quatre habituellement. Un plan d'installation a été dressé de manière à laisser une distance de 3 m entre les échoppes. "Un sens de circulation a été établi de manière à éviter que les gens ne se croisent. Il ne sera donc pas autorisé de faire demi-tour. De plus, nous avons fixé la distance à respecter entre personnes à 2 m de sorte que ce sont 125 personnes qui pourront circuler en même temps sur le marché sachant que le circuit est d'une longueur de 250 m", ajoute le bourgmestre.

Une surveillance sera assurée à l'entrée et à la sortie, où du gel hydro-alcoolique sera mis à la disposition des clients. "Les premiers samedis, il y aura une présence policière afin de veiller au bon respect des mesures. Cinq stewards seront également présents pour informer et faire en sorte que tout se passe bien".

Quant au port du masque buccal, s'il est obligatoire pour les marchands et leur personnel, il est vivement recommandé à tous les clients.