Après les magasins de Herve, Fléron, Chênée et Jemeppe-sur-Meuse au cours des dernières semaines, c'est sur le site de Seraing que le personnel observe, ce samedi, un mouvement de grève. En cause, un manque de respect à l'égard du personnel, selon le SETCa. Le syndicat précise que les avancées actuellement sur la table et "l'accord comeos" sont insuffisants.

"Même si le secteur de la distribution alimentaire semble enfin prendre conscience des problèmes que nous dénonçons depuis des semaines, la situation chez Colruyt en région liégeoise reste préoccupante", signalait Patrick Masson, premier secrétaire du SETCa Liège-Huy-Waremme, le 24 octobre dernier à l'occasion du mouvement de grève sur le site de Jemeppe. "Les revendications du personnel ne changent pas, à savoir prolongation des accords Corona, soit l’augmentation de 4 € des chèques-repas et une demi-heure de récupération en plus par jour, ne pas autoriser les sacs pour limiter les risques de contamination et application de la Convention collective de travail 104 qui permet aux plus de 45 ans de commencer à souffler un peu".

Soutenus par le SETCa, les travailleurs/travailleuses des magasins Colruyt en région liégeoise sont apparemment bien décidés à maintenir la pression.