Des piquets seront notamment installés au niveau des principaux zonings liégeois.

La province de Liège sera à l'arrêt lundi lors de la grève tournante, annoncent jeudi la CSC et la FGTB. L'activité économique tournera plus qu'au ralenti, avec le blocage de zonings, de galeries commerçantes, d'entreprises, du transport, etc. "Nous ne faisons pas grève par plaisir, nous n'avons pas le choix, les moyens d'écoute sont inexistants. Le gouvernement a estimé qu'il pouvait choisir le restaurant, le menu, l'heure, tandis que nous pourrions seulement choisir la place à table", a regretté jeudi Jean-François Ramquet, secrétaire régional de la FGTB Liège-Huy-Waremme lors d'une conférence de presse pour annoncer la couleur quant à la grève tournante qui mobilisera la province de Liège lundi.

Les représentants de la CSC et de la FGTB, la CGSLB n'étant pas présente, ont annoncé qu'il fallait s'attendre à de fortes perturbations au niveau des transports en commun, des écoles, des administrations publiques, du secteur bancaire, des grandes galeries commerçantes et des entreprises.

Des piquets seront notamment installés au niveau des principaux zonings liégeois, dont Herstal (Hauts-Sarts), Villers-le-Bouillet, Flémalle et le Sart-Tilman. L'aéroport de Liège, les intercommunales, ainsi que des entreprises comme Ikea, Ethias, AB InBev, Techspace Aero, la FN ou encore Derkenne-Couline seront à l'arrêt.

"Toutes les écoles seront touchées à des degrés divers", a ajouté Jean-Marc Namotte, secrétaire fédéral de la CSC Liège-Huy-Waremme. "Il y aura des enseignants grévistes et les étudiants auront du mal à se rendre à l'école à cause des problèmes de mobilité."

Les syndicats préviennent que la circulation sera difficile. La SNCB a déjà annoncé que de fortes perturbations étaient attendues.

Les entreprises et secteurs touchés en province de Namur lundi

De nombreuses entreprises et plusieurs secteurs seront à l'arrêt lundi à travers toute la province de Namur. Les entreprises seront fermées soit en accord avec la direction, soit par des piquets de grève, indique jeudi Luc Giltay, secrétaire régional adjoint de la FGTB Namur. Les services publics de façon générale seront mobilisés ainsi que les administrations communales comme par exemple celles de Namur, Andenne et Dinant, d'après Luc Giltay.

La grève se fera ressentir dans les banques, commerces, entreprises de titres-services, écoles, bureaux de poste et parcs à conteneurs de la province ainsi que dans les prisons d'Andenne et de Namur et au Service d'aide à la jeunesse. Le CHR de Namur, le CHR Val de Sambre et plusieurs hôpitaux privés seront touchés. "Un service du dimanche sera assuré dans les hôpitaux et l'accueil des enfants sera assuré dans les écoles bien que beaucoup ne pourront pas venir vu les perturbations dans les transports", explique Luc Giltay. La circulation des bus TEC et des transports SNCB sur la ligne Luxembourg-Bruxelles sera impactée. Les zonings de Rhisnes et de Seilles (Andenne) seront bloqués dès l'aube et des tracts seront distribués aux automobilistes se rendant à leur travail. "Il n'y aura pas de noeuds autoroutiers", assure toutefois Luc Giltay.

La FGTB a fourni une liste non exhaustive, puisqu'elle s'allonge au fur et à mesure, des entreprises qui seront fermées. Parmi celles-ci: Materne, Ariston, BPMN, Bajart et Châssis Norma à Malonne, ISS à Floreffe, Dumoulin Interagri, Fondatel, et Jumatt à Seilles, le Home Bethanie, Interbeton, Belgacom, Electrabel, Atradius, Sonefa, le Forem, le SPW, et la Fédération Wallonie-Bruxelles (direction régionale) à Namur, Socabelec et Solvay à Jemeppe-sur-Sambre, AGC à Moustier-sur-Sambre, Carwall, Sita, Airproduct à Sombreffe, Carmeuse sur ses sites de Seilles, Aisemont (Fosses-la-Ville) et Frasnes-Lez-Couvin, Saint-Roch à Couvin, Lhoist à Jemelle et Marche-les-Dames, Sagrex sur ses sites de Beez, Marche-les-Dames et Lustin, Holcim à Leffe. Remacle à Malonne et Floriffoux, Polyone à Achêne, Remalux à Franière, Logisma à Florennes, Sobemo à Anhée, Cobelba à Naninne, IDEF à Fosses-la-Ville, etc.

Outre des fermetures d'entreprises, des assemblées de travailleurs et des actions de sensibilisation seront mises en place un peu partout afin d'assurer la mobilisation pour la grève générale du 15 décembre. Des tracts ont déjà été distribués mercredi matin à la gare de Namur et jeudi matin au marché de Jambes, et d'autres distributions sont prévues avant le 15 décembre.

Un point-presse est prévu lundi à 9h00 au zoning de Rhisnes en présence des secrétaires généraux FGTB et CSC, Marc Goblet et Marie-Hélène Ska. Un rassemblement de militants aura ensuite lieu à 11h00 place Saint-Aubain à Namur. Il sera suivi par une rencontre entre une délégation et le gouverneur de la province, Denis Mathen.