Un habitant de Grivegnée âgé de 47 ans encourt une peine de neuf ans de prison ferme pour avoir violé sa fille pendant trois ans. A la suite de ces faits, la jeune fille mineure est tombée enceinte et a enfanté un enfant qui connait un retard mental. Selon l’expertise ADN, il est certain à 99,99 % que le suspect est le père de cet enfant… 

 L’homme a toujours nié les faits, mais devant le tribunal, il a développé une défense pour le moins incroyable. En effet, l’homme n’a admis avoir violé sa fille qu’à une seule reprise alors qu’il se trouvait dans une "hallucination"! Le 19 mars 2018, la jeune femme a eu le courage de déposer plainte. Elle a expliqué qu’elle était arrivée en Belgique le 5 octobre 2014. 

Elle était à peine en Belgique que son père a commencé à dormir avec elle. La jeune femme alors âgée de 17 ans a commencé à subir des viols. Elle est tombée enceinte. L'enfant est né en août 2015. "Je vais aller au bout de la vérité, cela a trop pesé sur ma conscience", a déclaré le prévenu. " C’était juste après son arrivée. J’avais beaucoup bu. J’ai eu une hallucination et dans mon rêve, c’était ma femme. Je la touchais partout. Dans mon rêve, je me voyais faire cette salle besogne. Quand je me suis réveillé, mon pantalon était tout mouillé." 

 L’homme aurait interrogé sa fille. "Je lui ai dit, pourquoi tu n’as pas réagi ? Elle s’est excusée. Je lui ai dit, la prochaine fois, il faut que tu te manifestes. Tu aurais pu me réveiller ! " Des déclarations qui ont atterré l’assemblée. L’homme a également déclaré que la jeune fille était enceinte de son petit ami resté au pays… Ce qui ne correspond pas avec les dates puisqu’elle aurait eu une grossesse qui a duré onze mois !