Depuis plus de 78 ans, la CrossCup est sans conteste le plus grand événement sportif de la ville de Hannut.

Lequel attire, à chaque édition, un public nombreux, des sportifs enthousiastes et des athlètes de prestige. Il a aussi une audience télévisuelle de 300 000 téléspectateurs.

Le Cross de Hannut, c’est l’association de plusieurs partenaires dont Henri Romainville, organisateur et cheville ouvrière depuis de nombreuses années.

Mais aussi le Club d’Athlétisme local, la Ville de Hannut ainsi que sa Régie, de quoi permettre à cette organisation de tenir son rang dans le cadre de la CrossCup.

Les organisateurs disent avoir, depuis plusieurs semaines, arrêté différents scénarii en vue de permettre, le cas échéant, une organisation en 2021.

Sous réserve d’un contexte sanitaire positif et favorable, l’objectif était celui d’être prêt d’un point de vue organisationnel à la date de l’évènement, à savoir le 24 janvier.

La sécurité des participants, des organisateurs, des bénévoles et éventuellement du public était le cœur des différents scénarii.

"Force est de constater que la situation a changé"

"Si jusqu'à hier, force est de constater que la situation a changé suite à de nouvelles données objectives", écrivent les organisateurs.

A l'instar d'autres secteurs comme l'enseignement qui reprend en code rouge, la ministre des sports de la FWB a annoncé une reprise du sport amateur vers mars.

Si la CrossCup de Hannut est bien une compétition sportive professionnelle, les sportifs seniors professionnels ne constituent toutefois qu'une petite minorité.

La majorité des participants étant des sportifs plutôt élite ou amateurs, ce qui dès lors ne rendait plus possible l'organisation de la compétition sportive.

Ne souhaitant prendre aucun risque en la matière, les compétitions pour les jeunes de moins de 13 ans ne pourront pas non plus être organisées.

C'est ainsi que la décision a été prise d'annuler l'entièreté des compétitions liées à la CrossCup de Hannut.