Le député-bourgmestre a plaidé en ce sens à la Région.

Ce lundi, le député-bourgmestre de Hannut Manu Douette a interrogé le ministre régional Philippe Henry sur la mise en place de communautés d’énergie en Wallonie.

En 2019, la Wallonie a ouvert une nouvelle voie vers la transition énergétique en permettant la création de communautés d’énergie renouvelable sur son territoire.

Selon le député, il est maintenant nécessaire de baliser et d’accompagner l'application concrète de ces micro-réseaux en tenant compte de la réalité de terrain.

Une production locale d'énergie verte

L’idée est de mutualiser la consommation d’énergie entre plusieurs ménages, entreprises ou institutions autour d’une même production locale d’énergie verte.

Ce modèle doit selon lui permettre de vendre le surplus de production d’énergie en direct et aux habitants d’un immeuble résidentiel de produire leur propre électricité.

Ou encore à plusieurs entreprises de répartir leur production et leur consommation sur une journée afin de maximiser l'auto-consommation de l’énergie produite.

Cela permettrait de réduire les coûts de développement du réseau de distribution d’électricité tout en réduisant la facture des membres de ces communautés.

Lesquelles doivent idéalement être accompagnées par une gestion intelligente du réseau afin de participer à une communauté d’énergie renouvelable.

Un potentiel de développement

"Malheureusement, faute de règles claires, les initiatives locales et les projets en préparation ne peuvent voir le jour actuellement", a déploré Manu Douette.

L'arrondissement de Huy-Waremme possède selon lui un potentiel de développement en matière d’énergie renouvelable mais il faut le rendre faisable économiquement.

Il a donc demandé au ministre wallon de l’énergie de finaliser les règles du jeu des futures communautés d’énergie renouvelable et la mise en place de compteurs intelligents.