Le tribunal correctionnel de Hasselt a condamné un homme de 41 ans, originaire de Liège, et son complice de 40 ans, originaire de Herstal, à cinq ans de prison chacun et à 1.600 euros d'amende pour une trentaine de cambriolages dans le sud du Limbourg. Le 6 décembre 2017, le jour de la Saint-Nicolas, ils ont dérobé jouets et bijoux au domicile d'une famille de Saint-Trond. L'aîné des deux est actuellement en détention préventive à Huy. Le tribunal de Liège l'a condamné par le passé à 15 mois de prison. Il est notamment mentionné dans son dossier qu'il a revendu des bijoux pendant trois mois pour un montant de 60.000 euros. En décembre 2019, c'est le tribunal d'Eupen qui le condamnait à 42 mois de prison pour 49 vols avec effraction et quatorze tentatives. Son comparse avait, lui, écopé de cinq ans de prison en appel à Liège pour un vol avec violence. Le duo n'en était donc pas à son coup d'essai.

Entre août et décembre 2017, les deux hommes ont sévi dans la région de Borgloon, Kortessem, Wellen, Nieuwerkerken, Saint-Trond, Riemst et Tongres. Vingt cambriolages leur sont attribués, ainsi que douze tentatives. Ils sont parvenus à mettre la main sur un montant cumulé de 8.640 euros, sur des bijoux, des biens de luxe et du matériel électronique. Ils se déplaçaient en BMW qui a été plusieurs fois enregistrée sur une caméra ANPR.

Mi-décembre 2017, un policier en civil a aperçu le Liégeois à Saint-Trond. L'agent a notamment vu comment le suspect tentait de s'infiltrer dans une maison. Une enquête de téléphonie et une analyses des traces laissées par leurs chaussures ont permis de relier plusieurs faits aux prévenus. Ceux-ci ont contesté les cambriolages mais ils ont été reconnus en plusieurs endroits notamment à cause de leurs manteaux.

Le tribunal de Hasselt les a décrits comme des malfrats patentés, qui ne parviennent pas à s'arrêter. La BMW a été confisquée, tout comme leurs téléphones. Ils doivent dédommager les parties civiles à hauteur de 30.700 euros et s'acquitter des frais de justice de 2.000 euros.