Dans la dynamique en cours des travaux de rénovation du site du Moulin de Ferrières, la roue ne pouvait pas faire exception à la règle.

En effet, quoi de plus symbolique pour un moulin qu’une roue qui tourne au rythme du cours d’eau ?

Depuis l’acquisition du site, l’ASBL Les Compagnons du Moulin de Ferrières, en association avec la Commune de Héron, a entrepris de nombreuses démarches à cette fin.

A l'origine, une roue à aubes alimentée par l'eau du bief actionnait le moulin. En effet, la grande roue métallique que l’on aperçoit depuis la chaussée n’est pas d’origine.

Il s’agit d’une de substitution qui avait remplacé l’originale, cassée dans les années 50, et qui n’avait jamais permis d’actionner efficacement le mécanisme de la meunerie.

Les avancées technologiques ont par ailleurs remplacé l’énergie hydraulique par un moteur électrique, facilitant sans conteste le travail du meunier.

Une solution trouvée auprès de la société Sonck

Encore fallait-il trouver une société spécialisée dans la restauration de roue hydraulique. C’est auprès de la société Sonck (Hannut) qu’une solution a été trouvée.

Laquelle a entreprise de créer une nouvelle roue, sur mesure, financée grâce à l’appui de la Région wallonne dans le cadre du soutien au Petit Patrimoine Populaire.

Ce mardi marque une date importante dans l’histoire du moulin puisque c’est ce jour que sont entamés les travaux sur le site pour placer la nouvelle roue.

Le débit de la Fosseroule, le cours d’eau longeant le moulin, ne sera pas suffisant pour répondre aux besoins de la meunerie, désormais en activité cinq jours sur sept.

Mais la remise en mouvement de la roue du moulin est un élément symbolique fort pour les citoyens héronnais.

Elle sera en outre le symbole de la transmission aux générations futures d’un patrimoine monumental, d’un outil technologique mais aussi d’un savoir-faire artisanal précieux.

A noter qu'une cinquantaine de citoyens étaient venus, à deux reprises, prêter mains fortes aux membres de l’ASBL afin de travailler à la restauration de la roue.

Dès mi-mai, l’actionnement de la roue deviendra désormais réalité aux côtés des différents projets qui rythment la vie du moulin : restaurant, boulangerie, accueil touristique...