David, 29 ans, encourt une peine d’un an de prison avec sursis devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir téléchargé des fichiers avec des images pédopornographiques. L’homme a été dénoncé lors d’une enquête internationale. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la comparution de l’intéressé devant le tribunal a laissé les intervenants pantois tant son discours était… étonnant. En effet, David a probablement découragé tous les intervenants qui se trouvaient dans la salle d’audience tant il s’est montré lymphatique. “ Je n’ai même pas d’explication”, a indiqué l’intéressé avec une mèche qui lui couvre la moitié du visage. “Je regrette amèrement. Je ne sais pas expliquer le pourquoi du comment. C’était de la curiosité malsaine. ” 

Mais c’est quand la juge l’a questionné sur le fait qu’il avait déjà été inquiété pour le même type de faits et ses occupations que l’ambiance est tout à coup devenue surréaliste. “La première fois, j’étais innocent, donc j’ai pris un avocat. Cette fois, je suis coupable, donc je n’ai pas pris d’avocat.” Une déclaration pour le moins étonnante, mais pas encore autant que l’état d’esprit de l’intéressé. “ De moi-même, je n’ai absolument aucune motivation de faire quelque chose”, a-t-il indiqué devant une juge médusée. "Je ne trouve pas logique de devoir travailler pour subvenir à mes besoins. Pour moi, on doit travailler s’acheter des trucs que l’on a envie. Je ne travaillerais certainement jamais. Je sais bien que je vais sans doute crever dans la rue. Le pire, c’est que je m’en rends compte. Même une vie sexuelle ne me motive pas. Aller chez des amis, ça me motive. Mais le matin, c’est juste mon corps qui se réveille.” 

La juge lui a alors fait remarquer qu’il était facile de tenir un tel discours lorsque l’on est entretenu par son père comme c’est le cas. Elle l’a questionné pour savoir ce qu’il ferait si son papa décédait. “Alors là, ce serait la merde !” David est tellement flemmard que selon lui, c’est pour cette raison qu’il a arrêté de télécharger des images pédopornographiques ! La juge lui a alors demandé son accord pour participer à une formation. ”La formation, je veux bien la faire, mais des loisirs, je n’ai absolument aucun attrait pour rien. Même les sports, aucun ne m’intéresse.” Le tribunal qui ne rechigne devant aucun travail rendra sa décision à la fin du mois.