Rue de Magnée sur le chantier de la maison de la Convivialité

Ce lundi 10 février, le bourgmestre de Fléron Thierry Ancion a pris un arrêté de police en urgence concernant l’abattage d’un hêtre, rue de Magnée 10, aux abords de la future maison de la Convivialité. Un rapport de l'administration préconisait en effet l'enlèvement de cet arbre, par mesures de sécurité..."le hêtre présent entre le bâtiment et le parking ING a vu la mise à nu de ses racines sur une hauteur de 30 à 40 cm. (…) Le hêtre est un arbre avec un enracinement compact (…) L’on constate que 2 racines de pieds de force ont été sectionnées. (…) Si l’on doit encore terrasser pour réaliser le cuvelage de l’arbre à sa base, on va sectionner d’autres racines pieds de force et accentuer le risque de chute . (…) L’on préconise l’enlèvement de l’arbre", indiquait le rapport.

Même si le bourgmestre déplore "l'inertie de l'architecte" et dit n'avoir eu de cesse "de rappeler à l’auteur du projet et responsable du chantier, de prendre les mesures qui s’imposaient", il précise qu'il était devenu nécessaire de "prendre nos responsabilités en matière de sécurité publique". Surtout après le passage de la tempête Ciara.

L'abattage du hêtre a donc eu lieu dans les plus brefs délais, le mercredi 12 février "afin de ne pas rendre l’arbre plus vulnérable encore aux grands vents et augmenter inutilement les risques de chute".

Thierry Ancion annonce enfin qu’un arbre sera très rapidement replanté dans cette zone, "avec un développement toutefois plus modeste (liquidambar à port fastigié) et un enracinement correspondant au niveau du terrain et non en surplomb".