Il y a 30 ans, un jeune aviateur sacrifiait sa vie pour épargner le village des Awirs.

Peut-être avez-vous déjà vu cette stèle en vous promenant aux Awirs… Elle a été érigée à l’orée du bois à la mémoire du lieutenant aviateur Pieter Demuynck. C’était il y a 30 ans, le 20 décembre 1989, alors que le jeune aviateur effectuait un vol d’entraînement de routine, il se trouva en difficulté à bord du Mirage 5 qu’il pilotait.

"Suite à un problème technique, Piet demande et obtient l’autorisation d’atterrir d’urgence sur la piste de Bierset. Mais il s’est très vite rendu compte qu’il n’arriverait pas à rejoindre la piste sans encombre. Les risques étant trop grands ! Il s’est alors dirigé vers Les Awirs et son avion a plongé dans le bois de Haultepenne", a rappelé le commandant Van Hede, il y a quelques années, à l’occasion des journées du patrimoine.

Toujours selon son récit, ce n’est que lorsque le jeune aviateur a considéré que son appareil ne constituait plus aucun danger pour les habitations qu’il a actionné son siège éjectable. "Trop bas et trop tard, sans doute, car les pompiers ont retrouvé son corps sans vie à quelques mètres de son appareil en flammes."

Les dégâts ont ainsi été limités tandis que le jeune aviateur y laissa la vie… Chaque année, à l’initiative de l’ASBL Qualité-Village Les Awirs, une petite cérémonie est organisée avec la participation d’écoliers du village, à la stèle érigée à quelques mètres de l’endroit où l’avion s’est écrasé.

Quatre avions

Ce jeudi, à l’occasion du 30e anniversaire de cet acte héroïque, une cérémonie se déroulera à nouveau avec des écoliers mais aussi en présence de représentants de l’armée, d’associations patriotiques ou encore de la fraternelle de la base de Bierset The White Bison. Les parents de Pieter Demuynck seront également présents.

"Grâce à un collègue de Pieter toujours à Beauvechain, la cérémonie sera rehaussée par le passage de quatre avions", souligne Marie-Thérèse Portier, pour l’ASBL Qualité-Village Les Awirs.

Suivront une petite réception à l’école communale des Awirs puis une messe à la mémoire du jeune aviateur, à 18 h, à l’église des Awirs.