Habituellement, le petit pont qui relie le quartier Pré-Fontaine à la chaussée des Forges est réservé à un trafic exclusivement local. Mais depuis la fermeture de la chaussée, de très nombreux automobilistes empruntent ce raccourci, au grand dam des riverains qui ont signé jeudi dernier une pétition (41 signatures), remise au bourgmestre, demandant la fermeture du pont de manière temporaire, soit durant la durée des travaux.

Interpellée par plusieurs habitants et commerçants du quartier du Sud, la conseillère communale Ecolo Laurine Corthouts avait déjà adressé à l'échevin des Travaux Eric Dosogne (PS) un courrier le 30 juillet dernier, resté sans réponse. Dans celui-ci, elle interrogeait sur l'organisation prévue suite à la fermeture de la chaussée des Forges dans les deux sens : "est-il prévu une aide ou un soutien aux commerçants; qu’est-il prévu pour les secours et la présence de camions ? ; le passage par la rue pré à lafontaine est inadapté, quid des panneaux "déviation"?..."

Quinze jours plus tard, "la situation est aujourd'hui toujours aussi floue, aucune déviation n'a été mise en place", regrette la conseillère Ecolo. "Le chemin le plus simple est de passer par la rue pré à la fontaine, ce qui à juste titre, ne plaît pas aux riverains de cette rue qui n'est pas faite pour un tel trafic". En outre, "le passage dans cette rue est très dangereux, les voitures peuvent se rencontrer par manque de visibilité au sommet des montées".

Si la fermeture du pont n'est pas à l'ordre du jour, "la mise en place d'un feu de signalisation me semble nécessaire pour éviter une confrontation entre deux voitures, cela éviterait déjà le désagrément causé par les nombreux coups de klaxons", insiste-t-elle. "Quoi qu'il en soit, la gestion de ces travaux est catastrophique et la commune ne semble pas s'inquiéter du problème. La locale Ecolo demande donc au collège de prendre des mesures de toute urgence !". Sera-t-elle entendue ?