Liège

Le personnel du collège n'est pas satisfait des réponses du PO

Le personnel du Collège Saint-Quirin à Huy, école secondaire du réseau libre, sera en grève ce vendredi. Par cette action, les enseignants veulent faire prendre conscience au pouvoir organisateur de l’ampleur du malaise qui règne dans l’école.

“C’est à une très large majorité que les enseignants ont décidé de se mettre en grève vendredi. Ils ont pris cette décision après avoir analysé les réponses que le pouvoir organisateur leur a fournies à la suite du cahier de revendications qui lui a été transmis lundi”, explique Régine Fourny, permanente CSC-Enseignement.

Le personnel estime que ces réponses sont insuffisantes et beaucoup trop vagues. Il a l’impression que le pouvoir organisateur n’a pas pris toute la mesure du malaise qui règne dans l’établissement.

“Beaucoup d’enseignants sont en très grande souffrance, certains sont au bord du burn-out. Ils vivent très mal les dysfonctionnements, la désorganisation récurrente… De telles conditions de travail ne peuvent plus durer. Les conséquences sont dommageables pour tout le monde”, continue Régine Fourny. “Si les membres du personnel ont décidé de se mettre en grève vendredi, c’est parce qu’ils veulent que cela change et vite ! Le combat qu’ils mènent, c’est aussi pour les élèves !”

Les enseignants réclament une rencontre avec les membres du pouvoir organisateur : ils veulent pouvoir expliquer la situation qu’ils vivent au quotidien. “Ils veulent qu’une date soit fixée rapidement. Ils ont besoin de pouvoir exprimer leur mal-être, de décrire le climat qui règne dans l’école, de mettre en exergue tous les dysfonctionnements. Cette situation perdure depuis des années. Il est grand temps de prendre de réelles mesures”, conclut Régine Fourny.