Liège Les colonnes, fortement dégradées, doivent finalement être remplacées.

Situé parc Henrion, en face du centre culturel, le kiosque Camaüer, témoin de l’architecture du XIXe siècle, avait été interdit d’accès en juin 2013. Les éléments fragiles de celui-ci avaient ensuite été démontés en janvier 2016, et stockés dans les ateliers de la Ville en attendant une restauration.

Le collège communal avait annoncé en octobre 2018 le marché de la restauration du monument pour un montant de 148 848 euros. En entamant les travaux, les restaurateurs sont cependant tombés sur un os.

Lors des travaux de sablage, l’entrepreneur a remarqué que les colonnes étaient bien plus endommagées que ce qui était envisagé et qu’elles ne pouvaient pas être réparées. Elles doivent donc être remplacées. Le coût de ces travaux complémentaires, approuvé par le conseil, est estimé à 50 000 euros. En tout, la rénovation de ce kiosque devrait s’élever à 250 000 euros.

Située parc Vierset, la gloriette doit aussi faire l’objet d’une restauration. Le conseil a approuvé les conditions et le mode de passation du marché. La Ville de Huy avait rentré un projet dans le cadre de l’appel de l’Awap "le petit patrimoine populaire insolite". Le projet a été retenu et a obtenu un subside wallon de 15 000 €. Le coût des travaux est estimé à 44 770 euros. La restauration concerne l’ensemble de la toiture, la charpente et les corniches.

Lors du dernier conseil communal, Ecolo a fait part de sa volonté que la restauration de ce petit patrimoine soit accompagné d’une réflexion en terme d’aménagement paysager, de mobilier urbain ou de besoins des citoyens. Et le collège de répondre qu’il ne dispose pas des moyens financiers pour le faire.