Après l'annulation de la Foire de Liège, en raison de l'augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 sur la province de Liège, c'est à Huy que les autorités communales ont dû prendre mercredi la décision difficile d'annuler la foire à un euro de Statte, et ce d'autant plus que les forains travaillaient avec les services de la Ville, depuis plusieurs semaines, à la mise en place d’un protocole permettant la tenue de la manifestation dans le strict respect des normes sanitaires.
Après l'annulation de la foire du 15 août en juillet dernier, c'est un coup dur pour les forains, pour qui cette annulation aura des conséquences financières. Malgré une manifestation jeudi suivie d'une rencontre avec le bourgmestre f.f. de Huy Eric Dosogne avec des propositions de modification, ce dernier n'a pu leur donner une réponse favorable. "Je comprends leur amertume mais ce mercredi tous les paramètres étaient mauvais, et ils le sont encore plus aujourd'hui et le seront encore plus les prochains jours...", justifie-t-il. " Je suis un défenseur du monde forain, mais lors d'une pandémie, la santé des citoyens est prioritaire".
Si une série de forains ont déjà quitté le champ de foire les jours précédents, d'autres, résignés, démontaient ce dimanche leurs installations. Pour beaucoup, c'est plus un ras-le-bol de la situation de pandémie qu'un mécontentement de la décision prise par les autorités.
Face à cette situation compliquée, le collège communal a dit vouloir trouver une formule d’intervention financière dans les frais déjà engagés par les forains, notamment les frais d'installation. Par ailleurs, la Ville dit s’engager à accueillir et aider à nouveau les forains dès que la situation le permettra.