Ce mercredi, les membres du Parlement fédéral ont désigné Samuel Cogolati, député Ecolo originaire de Huy, pour présider la délégation belge à l’Union Interparlementaire.

C'est la première fois qu'un député écologiste représente la Belgique auprès de cette organisation mondiale des parlements nationaux.

Ses racines remontent à 1889, ce qui en fait la plus ancienne des organisations politiques internationales. L'UIP représente aujourd'hui 179 parlements différents.

Comme le précise le député Cogolati, lequel se réjouit par ailleurs d'en faire partie, "l’Union Interparlementaire oeuvre pour la paix, la démocratie, les droits humains, l’égalité des genres, l’émancipation des jeunes et le climat par le biais du dialogue politique et de l’action parlementaire".

L'importance de la diplomatie parlementaire

La diplomatie parlementaire a selon ce dernier un rôle important à jouer dans la défense de la démocratie à travers le monde.

L'UIP est en effet compétente pour examiner les plaintes relatives à des violations des droits de l'homme de parlementaires en exercice.

"Je veux faire de la défense des droits démocratiques des parlementaires une priorité de mon mandat. Comme jeune député de 31 ans, je veux aussi donner plus la parole aux jeunes dans les assemblées législatives et mobiliser mes collègues pour faire de l’urgence climatique une priorité mondiale".

L'assemblée plénière de l'UIP se réunit deux fois par an à Genève et dans un autre pays membre. La prochaine mission aura lieu (en visioconférence) le 17 février prochain, pour l'audition annuelle de l'UIP au siège des Nations Unies à New York.