Mais aussi aux commerçants, aux plus fragiles...

Comme d'autres, le conseil communal de la Ville de Huy s'est réuni ce lundi soir avec toute une série de points importants à son ordre du jour.

Parmi ces derniers, un certain nombre d'entre eux avaient trait à la gestion de la crise sanitaire relative au Covid-19 et à la relance des activités.

Ainsi donc, le conseil communal a adopté une aide en faveur des forains consistant en une exonération de 50 % des droits de place.

Laquelle sera donc de mise pour ces derniers si du moins la foire du 15 août peut avoir lieu, ce qui n'est pas encore certain.

Le coût estimé de cette mesure pour la Ville est de 22 500 euros, l'échevin concerné disant que la représentante des forains s'en est réjouie.

De son côté et après avoir épinglé un manque de clarté de la part du fédéral, le bourgmestre a quant à lui rappelé qu’il soutiendra la tenue d’une foire.

Quant à l'opposition Ecolo, par la voix de sa cheffe de groupe, elle a proposé d'organiser la foire à 1 euro de Statte de septembre à novembre.

Des mesures solidaires et de relance économique

Toujours au rayon du Covid-19, des mesures de soutien au pouvoir d’achat et à la relance économique ont été approuvées par le conseil communal.

Parmi ces dernières, on retrouve les chèques dits solidaires, lesquelles ont une valeur faciale de 10 euros.

Les personnes concernées sont celles qui étaient bénéficiaires du RIS ou de la GRAPA à la date du 1er avril.

Mais aussi celles qui étaient demandeuses d’emploi indemnisées à la date du 1er avril ainsi que celles qui totalisent au moins 15 jours de chômage temporaire.

Elles recevront chacune quatre chèques de 10 euros, soit 40 euros. Les familles monoparentales issues d’une de ces catégories en recevront quant à elles six, soit 60 euros.

Les chèques commerce ont également une valeur faciale de 10 euros mais sont vendus aux Hutois au prix de 8 euros avec un maximum de huit chèques par ménage.

La convention d’affiliation à établir entre les commerçants, peu importe le type de commerces concernés, et la Ville de Huy a elle aussi été approuvée.

Enfin, le conseil communal a accepté de les exonérer totalement de la taxe sur les débits de boissons ainsi que la redevance sur les terrasses.