C’est le 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, que les Nations Unies et de nombreuses organisations telles que Soroptimist International attireront l’attention sur cette violation des droits humains au travers de la campagne dénommée "ORANGE THE WORLD".
Durant cette campagne de 16 jours d’activisme visant à accroître la sensibilisation du public à la violence basée sur le genre, de nombreux bâtiments du monde entier seront éclairés en orange ou prendront une note orange. Soroptimist International participe activement à cette campagne, et ce depuis plusieurs années déjà.

Outre l’illumination de bâtiments en orange, les 56 clubs belges organiseront des campagnes d'information et de sensibilisation.

On estime que 35 % des femmes dans le monde ont subi des violences physiques de la part de leur partenaire ou des violences sexuelles de la part d'un non-partenaire à un moment ou à un autre de leur vie.

Il semble en outre que la crise sanitaire actuelle s’accompagne d’une hausse subite des cas signalés de violences domestiques, au moment même où différents services de justice, de santé et d’accueil sont réaffectés à la lutte contre la pandémie.

Plusieurs revendications

Soroptimist International a émis plusieurs revendications:

● Un recensement annuel de toutes les violences faites aux femmes afin d’élaborer des statistiques fiables et des politiques publiques adéquates et efficaces.

● Une modification du cadre législatif existant afin que les crimes envers les femmes soient inclus dans le code pénal et reconnus en tant que crimes basés sur le genre.

Soroptimist International est une association de 72 000 femmes qui travaillent ensemble pour améliorer la vie et le statut des femmes et des filles. Depuis 1921, elle finance des projets dans le monde entier, mènent des actions concrètes, informent et sensibilisent.

Bénéficiant d’une représentation auprès d’organismes internationaux tels que le Conseil de l’Europe ou les Nations Unies, il s'agit d'une voix écoutée.

En Belgique, l'association compte plus de 1 650 membres et est membre du Conseil des Femmes Francophones et du Vrouwenraad.

Ce vendredi dès 14h à Huy, quelques membres du club local placeront une bâche susceptible d’interpeller le public (femmes ou hommes) le long du Hoyoux, au niveau du pont des Chaînes et de la statue "FEMME ARTISANE DE LA PAIX", et ce dans le respect des consignes sanitaires. Des masques orange seront également posés sur quelques statues de femmes que compte la ville.