A Huy, à l'instar d'autres villes et communes où la problématique est évoquée, c'est le conseil consultatif communal des aînés qui s'inquiète fortement de la disparition progressive des services bancaires directs et du risque croissant d'une fracture numérique.

C'est ainsi qu'une motion, votée par l’assemblée et signée par son président ainsi que ses deux vice-présidents, a été adressée aux ministres wallon et fédéral compétents.

En partant du constat que tous les citoyens et plus particulièrement les aînés ne disposent pas des outils digitaux, le CCCAH craint que cette tranche d’âge soit de plus en plus marginalisée.

Afin de continuer de permettre à chacun d’avoir un accès aux services bancaires, ce qui est jugé fondamental, les membres du CCCAH ont donc décidé de relayer aux ministres concernés quatre demandes.

Ils réclament l’installation d’automates bancaires afin de ne pas être contraints de parcourir plus de 5 km pour y avoir accès.

Ils demandent aussi la gratuité pour les opérations courantes que sont les retraits d’argent ou encore l’impression des extraits.

Ils insistent également sur la nécessité d’obtenir la gratuité pour un certain nombre de virements "papier".

Ils demandent enfin un accueil personnalisé dans les différents établissements bancaires.

Le bourgmestre f.f. Eric Dosogne et le collège communal soutiennent activement cette démarche et partagent le souci des aînés de ne pas être marginalisés.