Cela fait plus d'une semaine désormais que le groupe Facebook "Partager, c'est chou !" a été lancé par Ecolo Huy.
Lequel comporte environ 130 membres issus de Huy et environs, ce qui correspond à plus de 30 échanges en "vrai".
En l'espèce, il s'agit d'échanges de légumes ainsi que de jardins privés entre des citoyens.

L’idée est simple: se réunir autour du jardin, de l’alimentation saine, et ce de manière locale.

Mais aussi créer du lien social entre générations, partager des biens matériels et du savoir-faire.

C’est une plateforme destinée à ceux qui n'ont pas de jardins ou pas les moyens de cultiver et qui sont intéressés par occuper un petit coin de jardin pour faire leur potager.

Ou encore à ceux qui ont besoin d’un coup de main dans leurs récoltes, à ceux qui ne peuvent pas se permettre d’acheter des légumes et des fruits bio vu les prix élevés.

"Partager un lopin de terre devenu trop grand avec quelqu’un qui n’en a pas. Partager un pot de confiture, du potage, des courgettes, des fruits", précise Géraldine Delfosse.

C'est cette conseillère communale hutoise qui est à la base de cette initiative originale, laquelle st soutenue par le groupe Ecolo.

"Un engouement important"

"Nous sommes ravies de l'engouement que rencontre la plateforme d’échange, tous les jours on a un ou plusieurs nouveaux", se réjouit Anabelle Rahhal, cheffe de groupe.

Concrètement, chaque membre du groupe fait sa demande sur la plateforme, il choisit l’échange qu’il souhaite, ensuite on se croise à bonne distance.

Une initiative qui fait des émules puisqu'elle a déjà été reprise à Sprimont sous le même nom, à savoir "Partager, c’est chou !".

A Huy, ce projet a été proposé au collège lors du dernier conseil communal afin de pouvoir bénéficier du soutien de la Ville pour gérer la plateforme d’échange.

Pour Ecolo, il est essentiel qu’une alimentation locale et/ou bio puisse être accessible à tous les citoyens, peu importe la situation socioéconomique de chacun d'entre eux.