Ce 28 juin 2021, le conseil communal de Liège validait son plan climat… un projet ambitieux visant une réduction de 55 % des gaz à effet de serre d’ici 2030 et, objectif suprême, une neutralité carbone d’ici 2050 !

On le sait très bien toutefois, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Or si ces ruisseaux sont "encombrés", chargés de déchets, pollués… ces grandes rivières et la mer le sont tout autant. Afin de sensibiliser les citoyens Liégeois à cette problématique et en marge du plan climat, une action de sensibilisation a débuté ce mardi au marché de Chênée. Son thème : "Ici commence la mer. Ne jetez rien". Il s’agit de rappeler qu’un lien étroit existe entre les gestes posés partout au quotidien et la protection des mers, via nos rivières.

© tonneau

Le saviez-vous ? Chaque minute, 8 millions de mégots sont jetés au sol dans le monde…. Or, un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau et a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 50 ans. C’est la raison pour laquelle ces actions de sensibilisation visent ce "premier" déchet, petit mais costaud. Chez Be Wapp, qui œuvre à la propreté publique en Wallonie, on distribuait des cendriers de poche. Un petit objet qui peut, on vient de le dire, éviter une quantité gigantesque de déchets dans nos cours d’eau à travers le monde.

© tonneau

Ce mardi, on inaugurait aussi ces macarons "Ici commence la mer", offerts par les Contrat de Rivière Vesdre et on graffait ces tags d’avaloirs aux couleurs de la campagne… En bord de Vesdre au marché de Chênée ce mardi toujours, plusieurs bénévoles nettoyaient les berges, sous le regard de Gilles Foret, échevin de la Propreté à Liège, qui était accompagné d’Élisabeth Fraipont, échevine du Commerce et de Roland Léonard, échevin des Travaux. Comme l’expliquaient les mandataires, "la matière est bien transversale". À la gestion des espaces publics de la Ville, on retrouve 600 personnes, "et il y a 300 personnes aux plantations et à la propreté", explique Gilles Foret, "tandis qu’on va bientôt monter à 70 balayeurs de rue" ; métier plus que jamais utile malgré les 4 200 poubelles présentes sur le territoire, les 60 poubelles à mégots, les nouvelles poubelles de tri et les poubelles intelligentes… Car certains leur préféreront malheureusement toujours les avaloirs, au nombre de 30 000 à Liège et en lien direct avec nos rivières, ne l’oublions pas.

© tonneau
© tonneau