Le parquet a requis une peine de 7 ans de prison ferme à l’encontre d’un homme âgé de 58 ans pour avoir commis des attentats à la pudeur et des viols sur une fillette âgée de 8 ans au début des abus. L’enfant était scolarisé dans l’enseignement spécialisé. La victime était la fille de sa compagne, une dame hospitalisée au début des faits. Le suspect a été condamné à deux reprises pour des attentats à la pudeur et de tentatives de viols.

Les faits ont été commis entre le 1er janvier 2017 et le début de l’année 2020. Le 9 février 2020, la maman de la fillette a emmené celle-ci dans un hôpital hutois, car cette dernière présentait des saignements vaginaux. La fillette était alors âgée de 10 ans. La victime a expliqué que c’est son beau-père qui abusait d’elle. "Les enfants m’ont posé des questions sur la sexualité", a déclaré le prévenu. "Elle avait vu un film pornographique dans le dos de son père. Un jour, je travaillais à la cave, elle m’a demandé et je lui ai montré mon sexe. J’ai pensé que ça allait en rester là. Je m’en veux énormément. Elle avait arrangé son coup pour être le plus souvent possible avec moi dans le camion. Elle s’est couchée les jambes écartées dans la couchette du camion", a poursuivi le prévenu. "Elle a voulu me faire une fellation dans la cave", a déclaré l’intéressé. "Je ne dis pas que c’est de sa faute parce que je suis l’adulte. Mais je n’ai aucun problème." La défense a plaidé un sursis probatoire pour ce qui excède la durée de la préventive.