Daniel, 30 ans, encourt 12 mois de prison devant la cour d’appel de Liège pour avoir blessé une surveillante de la prison de Lantin. L’homme est déjà bien connu de la justice malgré son jeune âge.

En effet, en 2011, la cour d’assises de Liège l’a condamné à 8 ans de prison. À peine âgé de 19 ans, il s’était introduit dans une bijouterie. Il a volé une arme et 100 000 euros de bijoux et de pierres précieuses. Il est rentré à son domicile où il s’est "amusé" à tirer par les fenêtres. Son bailleur, venu sur place, lui a ordonné de quitter les lieux. Daniel a sorti l’arme à feu et une bagarre a débuté. Daniel a alors tiré une balle en plein cœur de la victime. L’homme est mort sur le coup.

En 2017, il commettait une course-poursuite avec la police alors qu’il allait perpétrer un cambriolage de bijouterie. En prison, en octobre 2018, deux surveillantes ont découvert qu’il faisait transiter de la drogue entre les cellules à l’aide d’un yoyo réalisé avec une chaussette. Une des surveillantes a jeté la chaussette dans le couloir et l’autre se tenait dans l’ouverture de la porte. Daniel aurait alors poussé la dame pour aller dans le couloir.

Sa dernière chaussette

"C’était ma dernière chaussette", a-t-il déclaré. La gardienne a été blessée à l’épaule et a subi une incapacité de travail de plusieurs semaines. "Ma cliente n’est plus capable de travailler au contact des détenus", explique Me Jean-Louis Gilissen qui a demandé 3 500 € de dommages et intérêts.

Me Jean-Paul Reynders, à la défense, a estimé que son client n’avait pas eu l’intention de blesser. "Mon client voulait maintenir la porte ouverte pour que l’agent de quartier soit averti et qu’il intervienne." Il a plaidé l’acquittement pour les coups volontaires et a plaidé une requalification en coups involontaires.