La chambre du conseil de Liège a ordonné le renvoi devant le tribunal correctionnel d’André, 56 ans, qui doit répondre d’avoir foncé sur deux convoyeurs de fonds.

Le vendredi 17 avril 2020, un convoyeur de fonds a tiré sur un automobiliste qui lui aurait foncé dessus à Amay, sur le parking du Aldi. L’automobiliste, André, aurait eu une altercation avec les convoyeurs de fonds après leur avoir reproché leur manière de se garer. Après cette discussion, l’automobiliste aurait foncé sur eux.

Ces derniers se sont sentis en danger. Ils ont sorti leur arme de service. L’un d’eux a tiré à une reprise en direction du véhicule sans le toucher. Le suspect a pris la fuite, mais a été rapidement interpellé par la police.

L’homme est connu de la justice. En effet, le 9 août 2017, il a commis un fort Chabrol à Wanze lors duquel il a tué deux chiens et menacé avec une arme à feu son ex-compagnon. Il s’est ensuite réfugié dans une habitation de la chaussée de Tirlemont à Wanze, avant d’être arrêté. L’auteur a écopé de 24 mois de prison avec sursis probatoire devant le tribunal correctionnel.

Pas de volonté homicide

Cette fois, la chambre du conseil a ordonné son renvoi devant le tribunal correctionnel du chef de menace par geste alors qu’au départ il était soupçonné de tentative de meurtre. Aucune partie civile ne s’est encore constituée dans ce dossier. "Le renvoi étant désormais acquis, nous allons revoir notre client afin de préparer sa défense devant la juridiction de fond, devant le tribunal correctionnel", indique Me François Dessy, qui intervient aux côtés de Me Jean-Luc Dessy pour assurer la défense de l’homme. "Le dossier a d’ores et déjà démontré qu’aucune volonté homicide n’est à la source de ses actes si tant est qu’ils soient susceptibles d’être pénalement sanctionnés, ce que nous analyserons en prévision de la prochaine audience", termine l’avocat.