Vedat, 28 ans, a écopé de 4 ans de prison avec sursis pour un quart et 2 mois de prison avec sursis pour ce qui excède la détention préventive pour avoir notamment incendié une vingtaine de véhicules ! Des faits commis entre le 17 décembre 2019 et le 8 janvier 2020 dans différents quartiers de Liège. Lors de certains faits, deux voire trois véhicules ont été touchés.

Le 8 janvier dernier, la police patrouillait à la suite de nombreux incendies de voitures commis la nuit. Le signalement d’un suspect avait été donné. En effet, l’auteur a été plusieurs fois filmé. Un homme correspondant à la description du suspect venait de briser la vitre d’une Ford Fiesta rue Saint-Jean-Baptiste. L’auteur semblait avoir jeté du liquide dans l’habitacle et, manifestement dérangé, il avait quitté les lieux vers la rue Velbruck via la rue Feronstrée. Moins de deux minutes plus tard, Vedat qui portait les mêmes vêtements a été intercepté dans la rue Velbruck. Il portait une bouteille de coca pratiquement remplie d’essence, une mèche à forer, deux morceaux de tissus et un briquet.

Lors d’une perquisition à son domicile, les policiers ont trouvé de l’essence, des linges pouvant servir à allumer des mèches et 15 briquets ! Vedat avait fait des recherches sur la fabrication artisanale de gaz hydrogène, plus inflammable que l’essence ou le gaz. Le suspect a avoué avoir brisé la vitre du véhicule, mais a contesté avoir jeté du produit inflammable. Il a déclaré qu’il sortait régulièrement la nuit pour marcher et qu’il possédait de l’essence pour la "sniffer".

Il a nié avoir bouté le feu à un véhicule. Le tribunal s’est basé sur la vidéo-surveillance, mais aussi le trajet de l’auteur dont la trace se perdait chez le suspect.