Liège

Un an de prison ferme requis contre un harceleur

Le parquet a requis mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège une peine d'un an de prison ferme contre un Waremmien âgé de 54 ans auteur de faits de harcèlement contre une ex-compagne. Malgré deux avertissements de la justice, le prévenu avait répété des faits de menaces graves envers la victime. Le couple avait rompu en mai 2019 mais le prévenu n'avait pas accepté les conditions de la séparation. Il avait adopté un comportement harcelant à l'égard de la dame en lui adressant de nombreux messages et en multipliant les passages devant son domicile.

La justice était déjà intervenue à deux reprises pour mettre fin au comportement du prévenu, en lui octroyant des mesures de faveur sous la forme d'une libération conditionnelle puis d'une libération sous bracelet électronique.

Le prévenu avait immédiatement répété le même genre de faits. Le dossier évoque 245 messages menaçants adressés à la victime en quelques jours, des menaces de faire intervenir des "Russes" ou des passages répétés en voiture afin d'effectuer des dérapages devant le domicile de la victime. Des voisins avaient aussi vu le prévenu pulvériser de l'acide sur la façade de la maison de la victime. Il avait également fait croire qu'il était intouchable par la justice.

Le parquet a requis une peine d'un an de prison ferme contre le prévenu en raison de son absence de prise de conscience. Le prévenu a sollicité un sursis probatoire.

Le jugement sera prononcé le 30 août.