Le suspect nie les faits, mais avoue que la situation est tendue depuis 4 ans.

Un homme né en 1970 a été privé de liberté et déféré jeudi au parquet de Liège pour des faits de violence à l’encontre de ses parents nés en 1939 et 1940.

Il y a 4 ans, Thierry a perdu son travail. Il est donc retourné vivre chez ses parents, où il est nourri, blanchi et ne participe pas aux frais du ménage puisqu’il a un faible revenu.

Il semblerait que l’homme soit violent avec son père et sa mère depuis près de 20 ans, souvent pour leur soutirer de l’argent, mais les victimes ont peur pour leur fils qui souffre d’épilepsie.

L’homme domicilié chez ses parents à Blegny, aurait déclaré à la permanence du CPAS qu’il fallait lui trouver un logement « sinon un meurtre allait être commis ».

L’homme interrogé à propos des derniers faits de violences remontant au 27 janvier dernier, nie les faits. Il a indiqué que la situation était tendue depuis qu’il était revenu vivre chez ses parents. Il a ajouté qu’il s’était énervé parce que le frigo était vide, mais dit ne pas avoir menacé ses parents ni les avoir frappés. Les blessures au dos de sa mère restent donc inexpliquées.