Anthony, 30 ans a écopé d’un total de 30 mois de prison avec sursis et 136 000 euros d’amende avec sursis pour la moitié alors que sa compagne, Alysson, 28 ans a été condamnée à 24 mois de prison avec sursis et 59 200 euros d’amende avec sursis pour la moitié pour avoir exploité un homme d’origine nigérienne dans leurs restaurants situés à Seraing.

Les deux prévenus étaient gérants de plusieurs sociétés dont le restaurant Chicky’s et n’ont pas déclaré certains de leurs employés.

Fin août 2016, Anthony et Alisson se sont rendus en voyage de noces à Turin. Ils ont rencontré un réfugié nigérian, qui chantait en rue. Ils l’ont abordé. Anthony lui a proposé de venir travailler en Belgique pour chanter au Chiky’s, un restaurant dont il était le gérant et où son épouse travaillait également.

Le 7 septembre 2016, Anthony est retourné en voiture en Italie pour aller chercher le réfugié dans le centre où il séjournait et le ramener en Belgique. L’homme a d’abord été logé dans une caravane stationnée dans un entrepôt à Seraing puis dans une maison en rénovation à Ougrée.

Une casserole

L’homme n’a jamais eu l’occasion de chanter dans le restaurant. Il était cantonné à la plonge. Il travaillait du lundi au samedi et ce, 10 heures par jour. Il devait régulièrement s’y rendre à pied et n’arrivait qu’après une heure de marche. Il a reçu un salaire de 300 euros mensuel duquel était déduite une partie pour le loyer.

Ce salaire, bien maigre, s’est encore réduit par la suite. Il logeait dans des conditions déplorables et était régulièrement rabaissé par Anthony et Alysson devant les autres membres du personnel. Le 15 février 2017, l’homme s’est rendu au commissariat de police pour déposer plainte.

Anthony a démenti avoir voulu faire entrer illégalement en Belgique l’homme, de l’avoir fait travailler pour un salaire dérisoire et l’avoir logé dans des conditions contraires à la dignité humaine.