Liège C’est en tout cas l’avis de l’ASBL urbAgora qui lance un cri d’alarme.

C’est un cri d’alarme qui, vendredi, a été poussé par l’ASBL liégeoise urbAgora. Elle concerne le tram qui serpentera bientôt en Cité ardente et surtout sa possible incapacité à absorber tout le flux des navetteurs.

"On connaît la fréquence prévue, dans chaque tranche horaire, pour le passage du tram : il est assez facile de comparer la situation attendue avec la situation actuelle. Ainsi, à l’heure de pointe du matin (de 7 à 9 h), un tram circulera toutes les 4 minutes 30 dans chaque sens - soit, en théorie, entre 13 et 14 trams par heure et par sens. Sachant que la capacité de chacune des rames est de 310 passagers, cela donne une capacité théorique de 4 133 passagers par heure par sens."

Le tramway remplacera, en tout ou en partie, de nombreuses lignes de bus existantes. La piste des bus, entre Blonden et Saint-Lambert, sera d’ailleurs supprimée. Le tram devra donc suppléer aux bus retirés du service et favoriser le report modal de la voiture vers le transport public, dès lors que l’accès au centre-ville sera rendu significativement plus difficile en voiture. "Au vu des exemples observés dans les villes françaises ayant installé un tramway et de l’ampleur des modifications de la circulation qui sont prévues, il ne semble pas déraisonnable d’envisager une augmentation d’au moins 25 % de la demande - potentiellement beaucoup plus à moyen terme. On constate pourtant que la capacité théoriquement offerte par le tram est nettement inférieure à l’offre actuelle sur le tronçon central du réseau (Saint-Lambert/Guillemins), laquelle est pourtant d’ores et déjà insuffisante : les bus, depuis des années, y débordent au point, de plus en plus souvent, de ne plus même s’arrêter à certains arrêts".

Pourtant, entre 7 h 30 et 8 h 30, sur le tronçon reliant le centre-ville aux Guillemins, ce ne sont pas moins de 84 bus qui circulent à l’heure actuelle, ce qui représente une capacité de plus de 7 500 passagers par heure et par sens. "Il apparaît donc indispensable que le prochain gouvernement wallon se penche sur le dossier, dès son entrée en fonction, avec l’objectif de garantir une offre de plus de 10 000 voire 12 000 passagers par sens (hors lignes IC) à l’heure de pointe du matin entre Saint-Lambert et les Guillemins."

Le jeu en vaut la chandelle ! Pour l’ASBL, il serait incompréhensible que l’inauguration du tram se solde par une dégradation globale de la mobilité publique à Liège.