Mikaël a écopé d’une peine de 200 heures de travail ou 15 mois de prison devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir provoqué une entrave méchante à la circulation avec une policière qui rentrait de son travail.

Le 2 novembre dernier, le jeune homme se trouvait en voiture du côté d’Ans lorsqu’il est passé par une station-service. Une inspectrice faisait le plein de sa voiture privée, mais était en uniforme car elle rentrait du travail. Lorsqu’elle est montée sur l’autoroute, elle a été confrontée à un automobiliste particulièrement agressif. Ce dernier la talonnait. Il a ensuite commis plusieurs écarts de conduite et a zigzagué à proximité de la voiture de l’inspectrice et lui a fait des queue-de-poisson. L’automobiliste a plusieurs fois déporté sa voiture en direction de la voiture de la policière pour tenter de lui faire perdre le contrôle. Les faits ont duré un certain temps jusqu’à ce que le conducteur indélicat ne quitte les lieux.

La policière a réussi à voir le conducteur qui lui souriait après avoir eu ce comportement particulièrement dangereux. Elle est alors retournée au commissariat. Ses collègues lui ont fait part que quelques mois plus tôt, lors d’un contrôle, Mikaël, un conducteur ivre, les avait menacés de mort. La policière a directement reconnu l’automobiliste qu’elle venait de voir.

À la suite de cette identification, Mikaël a été arrêté. Il a été maintenu en détention jusqu’à sa comparution devant le tribunal. Selon lui, il ignorait que la conductrice était policière. "J’ai joué à un jeu dangereux", a-t-il précisé lors de la première audience. "Deux personnes se trouvaient avec moi. On était en mode soirée. Ma compagne m’a fait un reproche et j’ai arrêté mon comportement. Je suis reparti."

Le prévenu a déjà été condamné pour des faits de roulage. Le parquet avait estimé que Mikaël savait qu’il s’agissait d’une policière.