Un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années risque d’être interné après avoir frappé sa maman, mais aussi s’être rebellé envers la police.

Le suspect est autiste. Sa relation familiale est compliquée et les relations avec sa maman sont particulièrement tendues. Le jeune homme est suivi médicalement depuis sa plus tendre enfance. Son comportement a rapidement posé des problèmes.

Selon Me Arnaud Jaminon, son avocat, les parents du jeune homme n’ont jamais accepté le fait qu’il était autiste. Alors qu’il était âgé de 18 ans, son père lui aurait acheté une maison et lui aurait donné une grosse somme d’argent. Le jeune se serait retrouvé livré à lui-même.

"Il a commencé à jouer toutes les nuits à la console de jeux et pour rester éveillé, il a commencé à prendre de la drogue, a indiqué Me Jaminon. On ne parle pas ici de marijuana, mais bien de cocaïne. Il est devenu de plus en plus accro. Mon client en était arrivé à consommer jusqu’à trois grammes de cocaïne par jour. À la suite de cette importante consommation de drogue, il a adopté des comportements déplorables avec sa maman."

Pas responsable

Cette dernière a expliqué être victime de coups. Elle ne se sent pas tranquille. Le 10 février dernier, les proches du jeune homme ont fait appel aux services de police car il adoptait un comportement agressif et dangereux.

Lorsque la police est intervenue, il a menacé de s’ouvrir la gorge avec un couteau. Depuis, il a été incarcéré. Un expert a estimé qu’il était atteint d’un trouble mental qui a aboli son discernement au moment des faits et que ce trouble persiste. Il ne serait donc pas responsable pénalement.

Le parquet a demandé son internement. La défense a plaidé l’irresponsabilité pénale et le sursis probatoire.