Ludovic 25 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 150 heures de travail ou à défaut, une peine d’un an de prison pour avoir commis une agression particulièrement violente et gratuite, une rébellion et des menaces sur des policiers. 

Le 6 juillet dernier, Ludovic se promenait à vélo avec son fils âgé de 4 ans dans les rues de Hannut. Il est passé devant chez un homme qui avait stationné une voiture à vendre devant chez lui. Il connaissait le vendeur de vue. Ce dernier l’a invité à rentrer dans son domicile et lui a servi deux whiskies. Pour une raison complètement inconnue, Ludovic s’est levé et a porté une série de coups à l’habitant des lieux !

 La victime a réussi à appeler les services de police. Lorsque les inspecteurs sont arrivés sur place, Ludovic était toujours complètement excité tandis que son fils âgé de 4 ans a menacé et insulté les policiers ! Les inspecteurs ont arrêté le père. Le suspect a tenté de porter un coup aux policiers et s’est également déchainé alors qu’il se trouvait dans la camionnette qui l’amenait au commissariat. "Il m’a offert deux whiskies, je ne suis pas habitué", a indiqué le prévenu lors de la première audience devant le tribunal. "J’avais déjà bu. Il a voulu se jeter sur moi. Il a voulu me porter quelques coups, on est tombés sur la table. J’avais une bosse à la tête et mal à la tête, mais je n’en n’ai pas parlé." 

La victime a subi une incapacité de travail d’au moins 20 jours. Les photos de ses lésions sont particulièrement impressionnantes. "Dans le feu de l’action, j’ai pété un plomb. Je ne suis pas quelqu’un de méchant à la base." 

Le tribunal a décidé de l’acquittement pour la destruction mobilière de l’appartement en estimant que les lieux étaient déjà dérangés avant les faits et la destruction de la camionnette de police. Le juge a par contre retenu les coups sur la victime, la rébellion et les outrages.