Un Liégeois âgé de 74 ans encourt un an de prison pour avoir possédé une grande quantité de matériel pédopornographique et avoir proposé de vendre sa petite-fille âgée de 5 ans pour "b… totale".

En 2018, les services de renseignement suisses ont alerté les autorités belges d’une petite annonce pour le moins inquiétante publiée sur un site Internet. En effet, une personne y proposait de "prêter sa petite fille âgée de 5 ans pour la punir attachée et tortures autorisées ".

Cette petite annonce qui fait froid dans le dos a permis de remonter jusqu’à l’adresse IP d’un ordinateur qui se trouvait au domicile d’une dame à Seraing. Cette dernière vivait avec ses enfants dont une fillette de cet âge et son père !

Connu de la justice pour avoir violé ses filles lorsqu’elles étaient enfants, il avait tout de même été recueilli chez une de ses victimes… Une perquisition a été réalisée à cet endroit et les enquêteurs ont découvert pas moins de 30 CD Rom sur lesquels des images pédopornographiques avaient été enregistrées.

Les policiers ont également retrouvé des conversations entre le septuagénaire et un homme dans lesquelles il expliquait que la fillette était trop petite pour certaines pratiques sexuelles mais qu’il pouvait lui "caresser le minou". Il expliquait également tous les sévices qu’il avait infligés à ses filles entre 8 et 12 ans.

" Je ne me souviens pas, a expliqué le prévenu. C’est sûrement moi mais je ne m’en souviens pas. Je deviens vieux. Je ne conteste pas. Je n’ai jamais eu de geste déplacé envers mes petits-enfants, même pas des propos ni rien. Il n’y a vraiment plus aucun danger. Il n’y a pas la moindre chose. "

Le prévenu a également expliqué qu’il avait toujours un ordinateur à son domicile mais d’après lui, ce serait pour faire sa comptabilité. "Je ne veux plus avoir d’ennuis avec la justice", a-t-il précisé. Le parquet a requis une peine d’un an de prison. La défense a plaidé une peine de probation autonome.