Pentecôtiste rigoriste, ils laissaient leurs neuf enfants pour partir à l’étranger.

Christian (prénom d’emprunt), a comparu devant le tribunal pour répondre d’attentats à la pudeur et de viols très violents sur sa petite sœur alors que celle-ci avait 12 ans.

Les parents sont membres de l’église pentecôtiste rigoriste et sont très sévères. Le frère aîné de la jeune fille profitait des nombreuses absences de leurs parents pour faire subir des scènes de viols particulièrement sordides à la fillette. Celle-ci était obligée de s’occuper de ses petits frères et sœurs.

L’enfant a été éduquée par ses grands-parents dans son pays d’origine. Elle n’est revenue avec ses parents que lorsqu’elle était âgée de 3 ans. L’enfant s’est toujours sentie comme une pièce rapportée et l’esclave de ses parents. Sa mère lui faisait régulièrement subir, comme à ses frères et sœurs, des scènes de coups.

En août 2013, les parents ont découvert une scène de viol entre leurs enfants. Au lieu de dénoncer les faits, les deux enfants ont été contraints d’expier leur faute ! En plus, la mère a commencé à insulter sa fille de p…

En avril 2014, la jeune fille a fait une fugue. C’est à ce moment qu’elle a dénoncé les faits. Elle a expliqué que son frère se comportait comme un "ogre enragé". La jeune fille a énormément souffert.

"Elle me demandait pour le faire plus tard", a indiqué le prévenu. Le parquet a requis 5 ans de prison sans s’opposer à un sursis probatoire.