Dans l’esprit de bon nombre de Flémalloises et Flémallois qui l’ont connu, André Cools reste un bourgmestre exemplaire… Le 18 juillet prochain, cela fera 30 ans qu’il a été assassiné sur un parking sur les hauteurs de Liège (Cointe), alors qu’il allait monter dans sa voiture, atteint par deux balles. Ce fut un choc parmi la population flémalloise tant il était un bourgmestre apprécié de ses concitoyens !

Pour marquer ce triste anniversaire, l’administration communale de Flémalle, en collaboration avec le centre culturel local, organise une cérémonie d’hommage dans le parc du château communal, là où une stèle pyramidale a été érigée à la mémoire du regretté homme politique socialiste. Le fait d’y associer le centre culturel n’est pas anodin sachant que l’échevine flémalloise en charge de la culture, Marie-Hélène Joiret, n’est autre que la compagne de l’époque d’André Cools qui, ce jour-là, avait été grièvement blessée…

La cérémonie qui sera ainsi organisée à l’occasion des 30 ans de l’assassinat d’André Cools, le 18 juillet à 11 h, se veut sobre à travers quelques discours, un dépôt de fleurs et un peu de musique. De plus, cette année, les citoyens seront invités à prendre part à cet hommage en apposant à leurs fenêtres des affiches à l’effigie d’André Cools et portant quelques-unes des phrases qu’il avait l’habitude de prononcer.

Du côté de la commune, on précise que ce sera la dernière fois qu’une commémoration officielle se déroulera le 18 juillet… Libre à chacun et chacune, à titre individuel, de continuer à aller rendre hommage au mayeur disparu brutalement.

"Il ne s’agit pas de tourner la page et d’oublier mais, dans les années à venir, la commune et le centre culturel proposeront d’autres manières d’évoquer la mémoire de celui qui marqua l’histoire de Flémalle, de la Wallonie et du pays tout entier", souligne-t-on.

Les citoyens qui le souhaitent pourront se procurer gratuitement ces affiches dès le 14 juillet à l’hôtel communal, à l’échevinat de la Culture et dans les bibliothèques publiques de Flémalle.