Le collège awansois innove dans le cadre de la taxe déchet.

Ils ont pensé aux langes ! Et rien que ça, ça mérite d’être souligné et même applaudi… Demandez donc aux agents qui œuvrent à Liège, Verviers, Ans, là où il y a encore des sacs à jeter dans les camions, la pénibilité de prendre un sac rempli de langes… Demandez aux parents le coût du traitement de ces déchets qui clairement, surtout lorsqu’il s’agit de conteneurs, plombe les finances du ménage…

À Awans, le collège a trouvé la solution. "Nous avons dégagé 7.000 euros qui constituera l’abattement de 25 % de la taxe déchet, afin de soulager les ménages qui ont des enfants en dessous de 3 ans, en ce compris au sein de familles monoparentales avec enfants", explique Pierre-Henri Lucas, le bourgmestre. "En d’autres termes, la taxe socle de 111 euros, payée par un ménage de 2 personnes, et de 155 euros, pour les ménages de 3 personnes et plus, sera respectivement réduite de 27 euros et de 38 euros", poursuit Pierre Henri Lucas.

Voilà une mesure qui va toucher plusieurs centaines de ménages et qui a été appréciée par tous. Elle est d’ailleurs passée comme une lettre à la poste, sur le fond, lors du conseil de ce mardi. Il faut évidemment compenser cette perte financière par une rentrée équivalente, "grâce à une augmentation minime au kilo et ce, à partir du 81e kg. Nous avons décidé de passer de 0,09 cent à 0,125 par kilo. Cette mesure, qui ne s’applique qu’au tout-venant, touchera essentiellement les plus grands producteurs de déchets."

Les communes rivalisent actuellement d’ingéniosité pour appliquer le principe du pollueur-payeur afin de rester fidèle au coût-vérité. "Cette mesure participe aussi, concernant les ménages, à booster le pouvoir d’achat", souligne encore le bourgmestre.