Suite au retour positif du Fonctionnaire Délégué de la Région Wallonne, le Collège communal, sous l’impulsion de l'échevine de l'Urbanisme Christine Defraigne, a octroyé le permis d’urbanisme pour la réalisation d’une rehausse d’immeuble - quai Marcellis, 24.
Concrètement, ce type de dossier se présente comme une réponse concrète à un besoin important de nouveaux logements... en ville. On le sait en effet, l'objectif à Liège et de créer à l'horizon 2030 15.000 nouveaux logements en ville.
"Vu l’accroissement de la population prévue (entre 15 à 20.000 personnes), la Ville de Liège va être confrontée à une pénurie de logements d’ici 2030", explique l'échevine. "Une des solutions à exploiter est la rehausse d’immeubles mais pas n’importe comment !"
Il s'agit de garder une certaine harmonie et cohérence sur le territoire communal... "Il faut une intégration avec l’environnement et le tissu urbain avoisinant de ce type de rénovation. La Directive communale urbanistique précise qu’une rehausse d’un immeuble est envisageable aux conditions suivantes : la rehausse doit être perçue comme une valeur d’accompagnement de la façade conservée. Elle ne peut avoir un caractère dominant ou écrasant. Sa hauteur sera donc limitée au maximum à la moitié de la hauteur de façade existante ; le traitement architectural doit être soigné et créatif pour rester en dialogue avec son environnement et recomposer une identité d’ensemble ; le cas échéant, la rehausse doit être l’occasion de ménager des espaces extérieurs appropriables, dans le respect des conditions d’intimité des voisins, et de contribuer au verdissement de la Ville (toiture verte, par exemple)".
Le 8 novembre 2019, le Collège communal avait rendu un avis favorable pour une demande de transformation de bâtiment en bureaux et de deux logements quai Marcellis au numéro 24. L’immeuble en question date des années 70 et est composé d’un volume principal de 4 niveaux et d’un secondaire de 3 niveaux. Les travaux prévus comprennent : la démolition de la toiture et des combles, la rehausse de l’immeuble de 2 niveaux, la construction d’une terrasse sur la toiture plate du volume secondaire, le placement d’un ascenseur, l’aménagement de bureaux au niveau -1 et au rez-de-chaussée, la création de 2 logements à chaque étage de la rehausse (un de 121 m2 et l’autre de 203 m2). L’aménagement d’un local pour vélos est également prévu.