La priorité n'est évidemment pas là, mais certains se seront peut-être demandé pourquoi c'était Christine Defraigne, la première échevine de Liège, qui avait pris la parole ce jeudi pour conseiller aux gens qui le pouvaient encore d'évacuer les abords de la Meuse et le centre de Liège, et non Willy Demeyer, le bourgmestre. 

En réalité, la réponse est plutôt simple. Comme l'expliquent nos confrères du Soir, Willy Demeyer est actuellement en vacances. Ne pouvant gérer la crise lui-même, c'est de facto Christine Defraigne, la première échevine, qui reprend toutes ses fonctions en son absence. Au vu des événements exceptionnels, Willy Demeyer a interrompu ses vacances et est à présent sur le chemin du retour. Dès vendredi, il reprendra la main sur la gestion de la crise inédite qui frappe sa ville de plein fouet.