Les zones de police des différentes communes liégeoises s'attendent à une forte affluence dans les rues vendredi soir, au terme du match opposant la Belgique à l'Italie et ce quel que soit le résultat de la rencontre. La communauté italienne est importante dans la région, notamment après la signature du Traité du charbon le 23 juin 1946, qui a incité les Italiens à migrer en masse vers les mines belges. A Liège, la police va reconduire le dispositif qu'elle applique lors de chaque match de l'Euro, a-t-elle indiqué. Des mesures de circulation seront notamment prises afin d'éviter qu'il y ait trop de véhicules dans le centre de la ville. La police va mettre en place un système de boucles pour fluidifier le passage des supporters dans les rues tout en tenant compte des travaux du tram.

Ailleurs dans la région liégeoise, les effectifs policiers vont être renforcés dans certaines entités, comme à Grâce-Hollogne, où la commune a demandé le soutien des hommes de la police fédérale. La vente de boissons dans les night shops y sera également interdite à partir de 21h afin d'éviter au maximum les bagarres et les ivresses sur la voie publique. Le bourgmestre a pris un arrêté allant en ce sens. Sur la zone de Ans/Saint-Nicolas, c'est une partie de la rue Ferdinand Nicolay qui sera fermée à la circulation en cas de forte affluence.

A Huy, l'Avenue des Ardennes sera fermée durant la soirée afin d'éviter la formation d'un cortège de voitures et les boissons ne pourront pas être servies dans des contenants en verre. Le 17 juin dernier, une bagarre avait éclaté sur la Grand-Place alors que la foule s'était rassemblée pour assister au match des Diables Rouges. Une personne avait été frappée avec une bouteille.