Dès la première vague de la pandémie et durant la phase critique du Covid-19, de nombreuses mesures ont été prises par les autorités quelles qu’elles soient. Elles ont eu de multiples répercussions pour les citoyens, et spécifiquement pour les indépendants et les commerçants qui, pour nombre d’entre eux, ont été contraints de fermer leurs portes.

Outre les mécanismes d’aides et de soutien matériels qui ont été décidés et octroyés à tous les niveaux de pouvoir, la Ville de Liège, à l’initiative de son Échevinat du Commerce, a constaté que beaucoup d’indépendants et de commerçants étaient confrontés à de nombreuses interrogations et démunis dans le cadre de leurs démarches administratives, notamment face aux procédures et subtilités d’ordre juridique.

C’est pourquoi, la ville a mis au point une collaboration avec le Barreau de Liège-Huy et la Commission d’aide juridique de l’arrondissement judiciaire de Liège.

Des permanences juridiques à destination des indépendants et des commerçants ont ainsi été mises en place, tous les vendredis. Il s’agit de premiers conseils gratuits, sans conditions de revenus, dispensés par des avocats chevronnés, spécialistes du droit de l’entreprise et de l’insolvabilité.

Succès croissant

Complémentairement, une collaboration a été organisée avec les services sociaux de la Province de Liège dans le cadre d’une approche plus large intégrant les aspects psychologiques et sociaux.

Ces permanences sont organisées, depuis la mi-septembre, sur rendez-vous et sur deux sites distincts : à l’Hôtel de Ville de Liège pour les questions plus spécifiques d’ordre juridico-commercial et dans les services provinciaux d’aide sociale (CASS) pour les questions d’ordre plus général. Une information a été donnée aux commerçants par voie de Newsletter et via des rencontres commerce par commerce.

Vu le succès croissant rencontré et les conséquences socio-économico-psychologiques s’aggravant, cette initiative est appelée à se prolonger, voire à se renforcer, dans les mois à venir.