Une infrastructure de plus d’1 million d’euros sera prochainement érigée à Marchin.

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de notre dossier "J'aime ma commune"

Le village de Marchin n’est pas peu fier d’un futur projet qui va amener de l’emploi et du dynamisme dans la commune. “Notre fierté est de travailler depuis des années pour la culture dans ce qu’elle représente pour l’émancipation, l’éducation, mais aussi ce qu’elle peut représenter comme redéploiement économique”, se réjouit Eric Lomba, bourgmestre de Marchin. “Marchin a connu un développement économique sidérurgique important entre le 16e et le 20e siècle grâce à la force hydraulique de sa rivière, le Hoyoux, la plus rapide de Belgique. Malheureusement, l’activité industrielle et agricole est en déclin. Nous avons eu 2.500 travailleurs. Aujourd’hui, il en reste 60. Deux lignes à froid d’ArcelorMittal ont fermé. Heureusement, il en reste encore une. La culture peut représenter une nouvelle manière de créer de l’emploi.”

La commune a développé les arts du cirque et de la rue notamment au travers un soutien à l’asbl Latitude 50. “Latitude 50, pôle des arts du cirque et de la rue, programme chaque année une dizaine de spectacles, co-organise le festival Les Unes Fois d’un Soir à Huy et accueille une quarantaine de compagnies en résidence de création. “

Latitude 50 fabrique et diffuse des spectacles et développe un lieu permanent de créativité, d’imagination et d’échanges. “Latitude 50, c’est aussi 5.500 spectateurs, autant que d’habitants ! Cela en fait un projet touristique et de développement de l’économie locale.”

Latitude 50, en collaboration avec l’école du cirque de Marchin, se lance dans un grand projet d’un cirque en dur d’un coût de plus d’un million d’euros. “Nous allons réaliser une salle avec un plafond de 6 mètres de haut qui permet de mener à bien les activités du cirque”, explique Olivier Minet le directeur de Latitude 50. “L’école a décidé de lancer un crowdfunding qui a très bien fonctionné. Nous recevons pendant toute l’année environ 150 artistes qui viennent loger à Marchin. Il s’agit de 40 à 50 compagnies qui viennent sur la commune pendant une à deux semaines. Ce cirque sera un lieu de répétition avec un lieu de hauteur. La salle dont nous disposons pour le moment, n’est pas assez haute.”

Cette nouvelle construction devrait permettre en outre de créer de l’emploi sur la commune.


-----

Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier sportif

- Le dossier festif

Avec le soutien d'AXA