Liège En plus d’avoir participé à l’exploit de l’équipe belge lors de l’Olympic Test Event, Maxime Gentges a réalisé un record personnel.

Le week-end dernier, Maxime Gentges était à Rio pour tenter de qualifier l’équipe belge masculine aux prochains Jeux Olympiques. Arrivé 7e aux côtés de Jimmy Verbaeys, de Bram Louwije, de Daan Kenis, de Simoen Volkaert et de Dennis Goossens, le Malmédien a réalisé un parcours sans faute. Au lendemain du Test, le gymnaste de 21 ans a répondu à nos questions.

Pour votre 1er Test Event, que pensez-vous de votre performance ?

"Je suis très content de ma prestation. J’ai réalisé un record personnel, donc je ne peux être que satisfait. J’ai fait quelques petites fautes, mais avec 85,4 points, je rentre vraiment dans la cour des grands."

Quel bilan pouvez vous tirer de cette compétition ?

"Le bilan est très positif d’un point de vue personnel ainsi que pour l’équipe. Nous avons réalisé le meilleur score belge jamais atteint avec six points supplémentaires par rapport aux Championnats du Monde de Glasgow, ce qui est réellement énorme. C’est très encourageant pour les Championnats d’Europe à venir et surtout pour le prochain cycle olympique."

Surtout qu’à la veille des JO, vous vous êtes confrontés aux meilleurs !

"Oui, c’est certain. C’était une expérience très enrichissante. Beaucoup de gymnastes jouaient leur qualification pour les Jeux Olympiques, donc tout le monde était préparé au maximum. La pression se faisait sentir pour tout le monde, mais on a su gérer cela et c’est super."

Avez-vous été satisfait de l’équipe ?

"Oui ! Je pense qu’on a vraiment passé un cap lors de cette compétition. Je ne nous ai jamais sentis aussi soudés. L’objectif était clair pour toute l’équipe et on a réellement avancé en groupe pour aller jusqu’au bout. Je pense que la seule chose qui nous manque, c’est du temps. En comparaison avec la France, notre plus vieux gymnaste est moins âgé que le plus jeune des leurs. Donc pour moi, nous sommes sur la bonne voie et il faut continuer dans cette direction à l’avenir !"