Quentin Vanstechelman s’isole en tête

du classement des buteurs de l’élite

WARNANT Warnant a démontré une séduisante force offensive à Bureaufosse avec Neerdael sur la gauche, Pirotte à droite et Quentin Vanstechelman en pointe. Sans oublier le retour de Nicolas Carlozzi en soutien et des éléments comme Christophe Hen- ry, toujours capable de peser sur une défense.

“Il est un fait que je suis particulièrement bien entouré”, soulignait, sourire en coin, Quentin Vanstechelman, le buteur décisif warnantais. “Je me sens parfaitement bien intégré dans mon nouveau club. Et lorsqu’un attaquant est bien dans sa tête, son rendement est maximal. Je n’ai pas d’objectif précis quant à mon nombre de buts, mais bien sûr, cela fait toujours plaisir de se mêler aux meilleurs dans ce classement individuel.”

Sa réalisation de dimanche, Quentin l’a sentie venir. “Lorsque je vois Yves (Philippe) se présenter pour botter ce coup franc à deux minutes du terme, j’ai eu la sensation que l’exploit était possible. Au moment de m’élever dans les airs, personne ne me tenait et j’ai pu placer au ras du poteau.”

Son coach, Jean-Guy Eyckmans, lançait, dans son analyse d’après match, qu’il ne manquait plus que 20 points à son équipe pour se sauver… Vanstechelman vise, quant à lui, nettement plus haut. “Notre force est peut-être que nous n’affichons pas nos ambitions. Un bon début de saison conditionne la suite et nous voilà à une longueur seulement du leader solierois. Nous recevons Raeren puis Elsaute pour deux rencontres plus difficiles qu’il n’y paraît avant de nous rendre à Solières.”

Un match qui décidera sans doute du lauréat de la première tranche. “Il ne faut négliger aucun adversaire, mais si nous continuons de la sorte, nous nous approchons de l’objectif que le groupe s’est fixé. À savoir, une participation au tour final.”


© La Dernière Heure 2012