En septembre 2019, nous faisions état du plan stratégique transversal de la majorité socialiste pour cette législature en titrant sur le fait que les deux tours de Jemeppe seraient démolies d’ici un an. Ces fameuses tours au pied de la descente d’autoroute qui sont plus délabrées que jamais…

Certes, le Covid-19 et le confinement qu’il a entraîné ont fait mettre bien des dossiers entre parenthèses mais, nous voici un an plus tard, et toujours pas de démolition annoncée… Et pourtant, cela ne date pas d’hier que l’on parle de raser ces tours… Ce qui semble acquis, en tout cas, c’est que la majorité socialiste actuelle semble avoir fait une croix sur la tour "à la Dubaï" que défendait l’ancien bourgmestre Alain Mathot.

Tout au plus nous reparle-t-on d’une étude visant à reconfigurer le pont de Seraing et ses abords pour en faire une sorte d’esplanade verte agréable pour les piétons et autres modes de déplacement doux et qui surplomberait la descente/montée d’autoroute.

Donc, dans le cadre de cette étude, la Ville de Seraing, à travers sa régie communale autonome Eriges, invite la population à prendre part à une rencontre visant à collecter des avis, suggestions et attentes en vue de " prévoir un réaménagement de l’espace public correspondant au mieux aux souhaits et habitudes ". Le rendez-vous est fixé le 23 septembre prochain, entre 9 h et 21 h.

En raison des mesures sanitaires, des rencontres individuelles seront programmées sur rendez-vous en contactant Eriges au 04/236 03 50 ou via info@eriges.be. Elles se dérouleront au château de Courtejoie à Jemeppe.

Pour en revenir à l’étude annoncée fin 2019, le conseil d’administration d’Eriges s’est positionné dernièrement, après une procédure de marché public, en faveur du bureau d’architecture et urbanisme MSA. Celui-ci a donc pour mission d’étudier le réaménagement de l’entrée de ville à Jemeppe en vue d’un meilleur équilibre entre un trafic dense et les modes de déplacement doux. Une proposition est attendue pour le 15 décembre prochain.

J. Def.