Leader mondial de l’hydrogène, John Cockerill vient de signer un accord de partenariat exclusif avec le géant indien des énergies renouvelables Greenko. Cet accord prévoit la création d’une coentreprise entre John Cockerill et Greenko afin d’accélérer le déploiement de la filière hydrogène vert en Inde.

La décarbonation est aujourd’hui au cœur des préoccupations pour réduire l’impact écologique de l’homme sur la planète. L’hydrogène vert est un maillon de cette décarbonation. La généralisation de son usage permettra de décarboner tant les industries manufacturières (sidérurgie, chimie, mines…) que la mobilité (ferroviaire, routière, aérienne). L’hydrogène constitue également un moyen de stockage idéal des énergies renouvelables, par nature intermittentes.

440 collaborateurs en Inde

Déterminé à contribuer, avec ses solutions technologiques, à la lutte contre le changement climatique, John Cockerill se déploie depuis de nombreuses années dans la filière hydrogène. Fort de plusieurs décennies d’expérience dans l’électrolyse, il est devenu en 2020 le leader mondial des fournisseurs d’électrolyseurs de grandes capacités.

"Après la Chine et l’Europe, nous sommes heureux de pouvoir aujourd’hui déployer notre expertise hydrogène en Inde en nous associant à un partenaire de renom", explique Raphaël Tilot, président de John Cockerill Renewables. "Les besoins de Greenko en électrolyseurs sont de 2 GW d’ici à 2025. Nous en sommes convaincus, la lutte contre le changement climatique doit s’opérer au niveau global. Nous déployer ainsi en Inde démontre à nouveau notre détermination à contribuer aux besoins de notre temps avec des solutions technologiques à large échelle."

Notons aussi que ce nouveau partenariat renforce encore l’empreinte de John Cockerill en Inde, où il est présent depuis 2008 à travers ses sociétés John Cockerill India et John Cockerill Automation, lesquelles regroupent quelque 440 collaborateurs.J.-M. C.