Âgé de 65 ans, Joseph Reynaerts est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir été infecté par le coronavirus.

Bien connu dans le monde artistique liégeois et belge, Reynaert (c’est son nom de scène) a commencé sa carrière très jeune. Il chantait dans les rues alors qu’il n’avait pas 20 ans.

L’ascension du Sérésien est ensuite fulgurante et connaît un premier pic en 1978, lorsqu’il remporte le Festival international de la chanson française de Spa avec la chanson Cerf-volant. Détail qui a son importance, Il est ex aequo avec un interprète français qui deviendra un monument de la chanson : Renaud.

Après avoir sorti plusieurs 45 tours, Joseph Reynaerts sort un premier album en 1984.

Quatre ans plus tard, Reynaert se retrouve sur la scène de Dublin pour y représenter la Belgique au Concours Eurovision de la chanson, Son titre Laissez briller le soleil n’y remportera sans doute pas le succès escompté puisqu’au terme du vote final, la Belgique termine 18e sur les 21 pays participants.

Joseph Reynaerts abandonnera progressivement la carrière de chanteur. Il devient ensuite directeur du Centre culturel de Flémalle, puis de Soumagne.

Nous venons d’apprendre que notre ancien directeur, Joseph, nous a quittés cette nuit. Nous sommes abasourdis par cette bien triste nouvelle… Toutes nos pensées vont à sa famille et à ses proches. C’est une grande personne qui tire sa révérence et qui restera à jamais dans nos cœurs… Au revoir très cher Joseph” ,écrit-on sur la page Facebook du centre culturel de Flémalle.

Figure emblématique de la culture flémalloise, Marie-Hélène Joiret a également posté un hommage à Reynaert sur les réseaux sociaux. “Joseph Reynaerts a accompagné et dirigé le centre culturel de Flémalle durant plusieurs années. Il était créatif, enthousiaste, humain et festif. Il était la joie de vivre incarnée. La Covid l’a fauché. Toutes nos pensées vont vers Thérèse, son épouse et Lola, sa fille. Salut l’artiste ! Au revoir mon ami”.