Pour la 5 ème fois, la plateforme Collectives et Ardentes a décidé d'organiser la cycloparade féministe, ce mardi 8 mars 2022... journée internationale des droits des femmes.
Le rendez-vous était donné au parc de la Boverie sur le coup de 15h30 aux Liégeoises et Liégeois désireux de se faire entendre et de défendre les différentes revendications en faveur du respect des droits des femmes. Le principe est simple... se déplacer dans la ville en vélo, cuistax rollers ou tout autre engin roulant, afin de ne pas passer inaperçu. Car l'action tient à sensibiliser le public au fait que de simples droits, comme celui de se déplacer en toute liberté, sont trop souvent bafoués.
"Notre action dans l’espace public est aussi un symbole fort, qui veut rappeler la vraie signification de cette journée, loin d’une journée des femmes, rose et fleurie, nous marchons pour les droits des femmes ! Ailleurs dans le monde, être une femme à vélo, sur des roues, est un acte punissable. Participer à la Cycloparade, c’est militer pour l’émancipation, la mobilité des femmes et la présence des femmes dans l’espace public", indiquaient les organisateurs.
Le village associatif était donc installé au parc de la Boverie et, après différentes prises de parole de femmes engagées mais aussi de politiques, la parade est partie en fanfare (Tchinisse Orchestra), sur le coup de 17 h 30, en direction de la place Xavier Neujean, point d'arrivée. Si une petite cinquantaine de cyclistes étaient présents, on dénombrait aussi de nombreuses marcheuses (et marcheurs).
© tonneau