Ce mardi soir, à Theux, avait lieu le dernier conseil communal de Julie Chanson. Cette dernière s’est en effet vue contrainte par son parti de démissionner de son mandat local.
Pour rappel, les statuts d’Ecolo empêchent de cumuler, entre autres, le mandat de député et celui de conseiller communal. Une procédure de dérogation existe cependant et avait été sollicitée par Julie Chanson, députée depuis trois ans. En vain, puisque son parti a refusé le cumul. Tout comme ce fut le cas pour Nicolas Parent à Wanze... mais contrairement à Rodrigue Demeuse et Samuel Cogolati, qui ont obtenu le nombre de voix nécessaires. D'aucuns dénoncent ici un deux poids deux mesures gênant...
La Theutoise n’a pas caché sa déception : "Je suis déçue que cela se termine ainsi. En trois ans, j’avais pourtant fait la preuve que mon mandat fédéral n'entachait en rien la qualité de mon travail au niveau communal, et inversement. Évidemment, ce serait différent si j’occupais la fonction d'échevine ou même si je siégeais dans une grande ville, mais ce n’est pas mon cas à Theux (12.000 habitants)... D’autres députés fédéraux et régionaux Ecolo ont par ailleurs bénéficié de cette dérogation et ont pu conserver leur mandat local. Je trouve dommage de ne pas appliquer les mêmes règles à tous les mandataires."
Cette démission est marquée par la tristesse de la jeune écologiste, qui précise : "C’est à Theux que j’ai commencé la politique en 2012, cela me tenait donc à cœur de poursuivre cet engagement. Le local, c’est là où l'on est le plus proche des citoyens, c'est une vraie force pour relayer leurs besoins et leurs préoccupations plus haut et prendre des décisions rapides et efficaces, on l'a encore vu récemment suite aux inondations de juillet."
Lucide, elle complète : "Bien sûr, je sais que nul n’est indispensable, et ma locale a d’ailleurs déjà trouvé un successeur de qualité. Si je suis triste, c’est uniquement parce que je n’aurai plus l’honneur de représenter directement les Theutois, même si je ne compte évidemment pas cesser de m’investir au service de ma commune. On reproche sans cesse aux députés de ne pas être connecté au terrain, le conseil communal, c'est le cœur même de la politique locale et de l'ancrage citoyen !"

Coprésidente d'Ecolo Theux
La députée n’a d’ailleurs pas tardé à trouver d’autres manières de s’impliquer au niveau local, et a récemment été élue co-présidente d’Ecolo Theux. "Avec cette nouvelle casquette, je vais pouvoir continuer de suivre de très près notre politique communale et de m’investir au service des theutois. J’ai ça dans le sang !"
L’ex-conseillère communale entend bien s’appuyer sur son cas pour faire bouger les lignes de son parti sur la question du cumul. "Il n’est pas question ici de transiger sur nos valeurs : la limitation du cumul est indispensable à la fois pour que les mandataires exécutent correctement la mission pour laquelle ils ont été élus, mais aussi pour partager les responsabilités. Ce positionnement doit cependant pouvoir être adapté pour tenir compte de la réalité de terrain sous peine de devenir aveugles aux enjeux locaux mais aussi pour une question d'égalité parmi les élus. Nous verrons si une réflexion s’annonce à ce sujet au sein d’Ecolo."