Vous aussi vous pouvez participer à ce projet citoyen.

L’Athénée Royal Charles Rogier Liège 1 met son imprimante 3D à disposition de deux hommes qui guident un mouvement populaire. Le but de ce mouvement, rassembler un maximum d’imprimantes et de matériel afin de créer des visières anti projections pour lutter contre le Covid-19.

Sur Liège, Julien Delnatte et Dominique Bleus sont les logisticiens de ce projet citoyen. Une nouvelle occasion de voir que les Liégeois, pour ne parler que d’eux, sont solidaires dans la crise.

L’objectif est de rassembler le maximum de matière afin de créer des visières pour protéger des projections. « Nous nous concentrons exclusivement sur les personnes de première ligne. Pas uniquement les médecins et les hôpitaux. Nous avons des commandes qui viennent des hôpitaux de la région, comme le CHU de Liège, mais également des commandes de particuliers comme des infirmières à domicile ou encore des pharmaciens », explique Dominique Bleus, qui s’occupe de la logistique du projet.

Actuellement, en région liégeoise, près de 2500 visières ont été commandées. Pour pouvoir répondre à cette demande, il est impératif de disposer du matériel nécessaire. Un appel au don a donc été lancé sur les réseaux sociaux.

Une imprimante 3D peut fabriquer 16 visières par jour et 1 kg de filament permet de créer la structure de 50 visières. Si l’Athénée de Liège 1 a mis à disposition son imprimante et donné toutes les bobines dont elle disposait, ils ont besoin de nombreux matériaux pour fabriquer ces masques qu’ils donnent gratuitement aux personnes qui en ont besoin.

Pour mener à bien ce projet citoyen, des imprimantes 3D, des bobines de PLA et de PLActive, de l'éthanol et/ou de l'isopropanol, ou encore des feuilles transparentes de 200um et des élastiques en caoutchouc de minimum 5mm de large sont nécessaires. Les propositions de dons peuvent être envoyées par mail sur l’adresse liege@newshield.org.

Pour éviter toute propagation du virus, ce projet est mené de façon locale. Les entreprises sollicitées sont également liégeoises, afin d’éviter au mieux les longs déplacements.